Catherine Poulain

Depuis plus de 20 ans, Catherine Poulain, signant KTY ses œuvres, poursuit son travail artistique. D’un talent incontestable, muée par l’impérieuse nécessité de créer, sa Peinture capte le regard.  Est-ce la couleur qui illumine le blanc, ou la blancheur qui irradie les couleurs ? Les jets d’encre de chine, l’entremêlement chaotique des couleurs projetées sur le support ou les empreintes sont le point de départ de sa peinture.

Puis, elle structure des espaces avec des masques, en utilisant le collage. L’artiste évoque ainsi – dans l’acte même de création – le morcellement intérieur, son besoin de confronter des concepts contradictoires, dans toute sa complexité.

31.5.11 acrylique sur papier 90 x 42 cm

31.5.11 acrylique sur papier 90 x 42 cm

Sa peinture est mémoire de tragédies humaines, mais aussi dans la libération du mouvement créateur comme énergie, élan vital du geste, bonheur de créer. A observer son œuvre, le plus souvent abstraite, parfois mêlée d’éléments figuratifs, le sens des mots s’envole.

Regarder un tableau, c’est se colleter avec l’invisible, l’émotion, le sacré, les signes d’une narration intérieure. Entrer en résonance avec l’artiste à travers lui.

15.11.11 acrylique sur carton 66 x 27 cm

15.11.11 acrylique sur carton 66 x 27 cm

Alors, à cet instant, il me semble que Catherine Poulain peint pour entendre le silence autant que le fracas de l’intime. Elles évoquent le chaos du monde où l’âme recherche une lueur de pureté. Il s’agit maintenant de regarder. Etre dans l’oubli des mots pour accepter de ressentir, se plonger dans des contrées mystérieuses aux couleurs d’orient et d’outremer.

Mariannick Saoût

31.11.11 encre de chine sur carton 300 x 140 cm

31.11.11 encre de chine sur carton 300 x 140 cm

KTY Catherine Poulain est une artiste peintre qui invente un langage pictural singulier. Touchée par la souffrance des personnes, notamment par celle des femmes et des enfants, la Peinture de KTY s’inspire de la violence dont elle est témoin, tout au long de sa vie, et qui remet en cause l’équilibre de la société et de la planète. Sa peinture est à la mesure de cette conscience, prenant compte du respect des différences entre les hommes, de leur folie parfois, en passant de la révolte à la recherche d’issues salvatrices.

15.17.15 encre de chine sur papier 150 x 65 cm

15.17.15 encre de chine sur papier 150 x 65 cm

La peinture de KTY est un cri, l’encre jaillit en son cœur, énergie rouge ou noire, comme un langage dessinant tantôt des rayons, ou encore des canaux organiques. A l’image du monde de l’infiniment petit à l’infiniment grand. On peut y voir la naissance dans un bain de sang, les replis de la peau, la souillure, des routes, des fleuves, la croûte terrestre… Par les empreintes de corps, elle part de l’intime proximité de l’être puis s’évade dans l’ « au-delà ».

On perçoit la lutte contre l’Enfermement et pour la Liberté, déchirement qui entraîne la dualité des tons rouge et noir, ainsi que l’opposition entre le chaos des drippings et l’ ordonnancement de la géométrie dans certains tableaux de KTY. Le blanc sous les glacis de peinture, la lumière dans la transparence du plexiglas est comme un appel vers la purification. La recherche d ‘ harmonie et de spiritualité, une voie pour surmonter la violence, est encore plus notoire dans les tableaux aux tons bleu et noir. Les couleurs d’outremer (bleu) et d’orient (rouge) ont été choisies par l’artiste, réminiscence de ses nombreux voyages notamment dans les îles du pacifique et en Afrique du nord. Les tons bleu évoquent davantage la paix, l’universalité et le rêve.

01.04.15 acrylique sur papier 150 x 130cm

01.04.15 acrylique sur papier 150 x 130cm

09.04.15 encre de chine sur papier 150 x 130cm

09.04.15 encre de chine sur papier 150 x 130cm

01.04.15 acrylique sur papier 150 x 130cm

01.04.15 acrylique sur papier 150 x 130cm

KTY est un chaînon dans l’histoire de l’art. Son attirance pour des concepts philosophiques comme celle du Rhizome (Gilles Deleuze, Félix Guattari) , de notions sur le chaos (Mandelbrot), de la Multidisciplinarité (Edgar Morin) lui a permis de comprendre et d’intégrer intuitivement: le Dripping de Pollock, l’Organicité picturale de Paul Klee, les Encres de Zao Wu Ki, les Empreintes d’Yves Klein. Mais se retrouvent aussi les inspirations plus lointaines de Kandinsky et de sa Spiritualité, de Malevitch et du Structuralisme, et aujourd’hui de l’énergie de l’Art urbain. Son acharnement à défendre les valeurs Humaines, sa foi dans la sublimation et la régénération par l’Art, font de KTY Catherine Poulain, une artiste peintre visionnaire de la  »post-modernité ».

Mantione d’ Aragon

10.05.14 acrylique sur papier 150 x 130 cm

10.05.14 acrylique sur papier 150 x 130 cm